Bloc cervicaux C1-C2

Infiltration de l’articulation C1-C2 sous fluoroscopie

L’infiltration intra-articulaire C1-C2 est une injection qui a pour but de diminuer la douleur provenant de l’articulation C1-C2 de la colonne cervicale. Cette articulation est située juste sous le crâne.

Indications

L’articulation C1-C2 peut être à l’origine de céphalées et de douleur cervicale haute. Seule l’infiltration permet de confirmer la source de la douleur. Elle constitue aussi une méthode efficace de traitement.

Les résultats

Les résultats sont satisfaisants lorsque la douleur provient de l’articulation C1-C2. Le soulagement peut cependant être temporaire.

La procédure

Le médecin identifie la position de l’articulation C1-C2 par fluoroscopie (radiographie). Après désinfection habituelle de la peau, il s’assure de la bonne position de l’aiguille dans l’articulation C1-C2 par la fluoroscopie. Il injecte une très petite quantité de colorant puis une solution contenant généralement un mélange de cortisone et d’un anesthésique local à l’intérieur de l’articulation. Après la procédure, le patient retourne dans une salle de repos pour environ 20 minutes afin de s’assurer qu’il n’y a pas de réaction allergique aux produits injectés.

Effets secondaires

Après l’infiltration, la douleur peut augmenter pendant quelques minutes à quelques heures. L’application de glace et la prise d’un analgésique permettent de diminuer la douleur. Il peut y avoir de la rougeur et de la chaleur au visage dans les 48 premières heures. Il s’agit d’un effet secondaire et non pas d’une réaction allergique. Le cycle menstruel peut parfois être perturbé.

Complications

Les complications sont essentiellement reliées à l’injection, à l’anatomie concernée et aux substances injectées. L’utilisation d’une radiographie pour confirmer le trajet de l’infiltration procure une grande sécurité à la procédure. Les risques de complications telles infection ou hémorragie sont les mêmes que pour toute autre infiltration. Elles sont exceptionnelles.

Précautions

Les anticoagulants et le Plavix doivent être cessés avant la procédure. L’autorisation d’arrêter temporairement la médication doit être obtenue par le patient auprès du médecin qui l’a prescrite. La grossesse est une contre-indication aux infiltrations sous fluoroscopie. Toute allergie médicamenteuse ou aux produits de contraste doit être signalée au médecin.